Breaking News

Parcours historiques à vélo électrique

Verdun

Les champs de bataille de la Meuse font partie du patrimoine historique de la France. Pour visiter ces lieux pleins d’histoire, comme Verdun, le vélo électrique est certainement le meilleur moyen de locomotion. Il permettra de découvrir des endroits peu accessibles ou trop éloignés pour les promeneurs.

De Damvillers à Varennes-En-Argonne

Sur le chemin de Réville, les cigognes blanches affectionnent le points de vues de la cuvette de la Thinte, au milieu de 2 forêts à l’orée du Dunois. On longe la Meuse et le canal de l’Est jusqu’à l’ancienne résidence des prémontrés de Brieulles. Une petite accalmie, avant de repartir dans les coteaux de Cunel. En vue de Romagne-sous-Montfaucon, la route départementale traverse une enclave américaine de 52 ha… Territoire offert par la France en gage de reconnaissance. Les 2 entrées de cet immense cimetière sont encadrées de pavillons dominés par l’aigle symbolique. Alignées au cordeau à l’ombre de 900 arbres, 14 246 croix de marbre blanc tranchent avec le gazon soigné.

Délaissant les bords de l’Andon, on se hisse au sommet de la butte de Montfaucon… Là se situe une monumentale colonne dorique en granite massif (57 m de hauteur), surmontée d’une statue représentant la liberté. Elle commémore la participation de l’armée américaine à l’offensive Meuse-Argonne durant la Première Guerre mondiale. Au terme de 2 134 marches, le belvédère dévoile et décrypte toutes les côtes de Meuse. Une fuite éperdue conduit à Varennes où, le 21 juin 1791, Louis XVI et sa famille furent arrêtés. Avec sa tour de l’Horloge, ses quais de l’Aire et la terrasse du Mémorial de Pennsylvanie, cette localité possède un charme indéniable.

À voir obligatoirement… Le musée de l’Argonne, à Varennes-en-Argonne

Outre les arts et traditions locales, il met en lumière l’arrestation de Louis 15I en 1791… De la même manière que les terribles combats de l’Argonne au milieu de 1914 et 1918. Une halte qui permettra de recharger les batteries du vélo électrique pendant que les visiteurs prendront un peu de repos et découvriront les richesses de ce musée.

De Varennes-En-Argonne à Saint-Rouin

On s’enfonce ainsi sous les frondaisons du massif de l’Argonne (50 000 ha), qui se déploient des Ardennes à la Champagne, sur la rive droite de l’Aisne. Pas moins de 5 100 variétés de fleurs et 3 100 sortes d’oiseaux se plaisent au pied des pins, des chênes et des hêtres. Lieu de grandes quantité de invasions, de la même manière que celle des Prussiens, en 1792, à la veille de la victoire de Valmy. C’est également un des éléments clés du front de 1914-1918, en témoigne le corridor de la Haute Chevauchée… Avec l’abri du prince impérial, le tunnel de l’empereur, la nécropole de la forestière, l’ossuaire et la trentaine de souterrains.

Les entonnoirs géants sont les stigmates de la guerre des mines à laquelle se sont livrés les sapeurs des 2 camps. Notre parcours dégringole l’abbatiale cistercienne de Lachalade, fondée en 1120. On remarque également le monument à la gloire des volontaires de la légion garibaldienne (les fameuses « chemises rouges ») venus soutenir les Français. Le tumulte du passé s’estompe avec la longue transition naturelle de la cuvette de la Biesme. Elle marquait jadis la frontière avec le Saint Empire romain germanique. La rivière s’écoule paisiblement au gré des vieilles tuileries, verreries et faïenceries. En roulant à vélo électrique par le défilé des Islettes et l’étonnant ermitage moderne de Saint-Rouin, conçu par un disciple du Corbusier.

De Saint-Rouin à Verdun à vélo électrique

Juste avant le bourg de Brizeaux, une rampe a 14 % donne la possibilité de rejoindre, si vous le souhaitez, l’exceptionnel bourg fleuri perché de Beaulieu. Torchis et colombages habillent les fermettes de la plaine de la Woëvre. Un échantillon de la faïence argonnaise et les saveurs de la brasserie artisanale occupent la halte Rarécourt. Cette halte, jusqu’à la Révolution, a profité d’environ 5 siècles d’exemption fiscale. Avec, à l’horizon, les cimes de la forêt de Hesse… Quelques vallonnements mènent à Dombasle dans la cuvette de la Vadelaincourt. Encore quelques efforts, et on gagne l’intéressante église de Sivry-la-Perche et les forts du plateau de la Chaume, toisant la Sance et la Voie sacrée, l’artère vitale qui ravitaillait Verdun à partir de Bar-le-Duc.